Arboriconseil

Le diagnostic phytosanitaire: les maladies de l’arbre


Comme tout être vivant, un arbre peut être en bonne santé, malade, dépérissant ou sénescent, vieux ou mourant. Le diagnostic phytosanitaire vise à préciser cet état sanitaire en identifiant deux sortes de maladies :

Les agents biotiques qui peuvent l’attaquer (maladies parasitaires: virus, bactéries, champignons, nématodes, protozoaires).

Les causes abiotiques qui l’affectent (maladies physiologiques: climat, environnement, sol, air, lumière, eau, produits chimiques, travaux…).

Nous étudions chaque arbre en particulier: l’état du collet, du tronc, des branches et des feuilles et la présence de maladies ou d’agents envahisseurs (champignons, parasites, bactéries…). Une importance toute particulière est aussi accordée aux relations de l’arbre avec le sol et l’environnement. Elles sont souvent très importantes. Si nécessaire, nous faisons une étude du système racinaire. Un rapport précise l’état de chaque arbre étudié et donne des préconisations sur les mesures à prendre.

Quelques maladies récentes et catastrophiques: la mineuse du marronnier
(parasite), la nouvelle maladie du marronnier (bactérie), le phytophtora de l’aulne (champignon), le dépérissement du pin (cryptogame), les attaques de meripilus sur les hêtres, les maladies physiologiques (nature du sol, salage…).


Voir aussi: Diagnostic phytosanitaire - Exemples tirés des rapports