Arboriconseil

Le diagnostic phytosanitaire: des exemples de nos rapports


MALADIE PHYTOSANITAIRE. Les deux premières photos illustrent le cas d’un marronnier avec indices très discrets de pourriture (photo du haut). Nous diagnostiquons « Ustulina Deusta », un champignon lignivore très dangereux.
Les sondages au pénétromètre (voir plus loin, section outil) montrent une pourriture étendue.

Notre rapport détaille le fait que que cet arbre présente un problème phytosanitaire (U. Deusta), créant un risque de chute par rupture du collet. Nous préconisons l’abattage.

La photo du milieu montre la souche de cet arbre après abattage. On voit clairement l’étendue de la pourriture ce qui justifie notre diagnostic et notre préconisation sécuritaire.

MALADIE PHYSIOLOGIQUE. La photo du bas montre un marronnier à dépérissement sectorisé du houppier (la partie orientée vers la route). Ce dépérissement est lié aux mauvaises conditions d’environnement de l’arbre (route, conditions de sol).

Compte tenu des contraintes (environnement non modifiable) et du fait que l’arbre est fort atteint et fragilisé par l’âge, nous ne préconisons pas une taille sécuritaire. Elle altérerait trop la silhouette de l’arbre (disparition de la moitié du houppier). L’abattage est préconisé.

Attention, le diagnostic phytosanitaire influe sur et ne peut être dissocié du diagnostic sécuritaire.

Voir aussi: Diagnostic phytosanitaire - Les maladies de l'arbre